Sélectionner une page

Nous y voilà, l’été approche à grands pas et nous avons toutes envie de profiter des longues journées ensoleillées. Flâner au bord d’une piscine dans un joli maillot de bain nous titille mais voilà, notre petit ventre rebondi nous fait hésiter à sortir le bikini et on se dit qu’avoir un ventre plat après 50 ans est mission impossible.

Il est vrai que, pour nous les quinquas, qui sommes soit en péri-ménopause soit en ménopause, c’est la valse des hormones. Et cette danse hormonale a comme conséquence de stocker les graisses autour de notre ventre et à nous faire prendre du poids.

Et certes ce n’est pas juste mais, nous ne sommes pas toutes égales devant ce phénomène car les facteurs génétiques entrent en ligne de compte. Certaines gardent leur joli ventre de leur 30 ans, tandis que d’autres le voit s’arrondir irrémédiablement.

Cependant nous pouvons améliorer ce “petit” désagrément en suivant mes 3 conseils pour retrouver un ventre plat après 50 ans :

  • adopter une alimentation saine
  • pratiquer une activité physique
  • agir sur notre stress.

Lire Mon ventre, ami ou ennemi

Bien choisir ses aliments

Commencez par réduire certains aliments qui font ballonner

  • Bémol sur les produits laitiers. Même si après 50 ans il est important de préserver les sources de calcium, les produits laitiers seront à consommer avec modération. Souvent difficiles à digérer,, ils provoquent des ballonnements. A supprimer pour les personnes intolérantes au lactose.
  • Attention aux boissons gazeuses. Qu’il s’agissent d’eau ou de soda il vaut mieux éviter. Les gaz sont souvent source de ballonnements et les sodas sont bourrés de sucre.
  • Halte aux légumes crus. C’est une idée reçue que de croire que les salades de crudités sont l’assurance d’une ligne impeccable. En effet, les crudités ont la particularité de fermenter et de détruire les fibres alimentaires.

Cela a pour effet de ralentir la digestion et de provoquer des gaz. Cela dit, quelques bâtonnets de carottes ou de concombres à l’apéritif sera toujours mieux que des chips !

porridge aux fruits rouges

En ce qui me concerne, mon estomac supporte très difficilement les légumes crus. Alors pour satisfaire mon envie de salades en été, je cuis mes légumes au four avec un filet d’huile d’olive. Je les déguste soit tièdes, soit froids mais jamais sortis du frigo car manger des aliments trop froids est difficile à digérer même pour celles qui ont un estomac à toute épreuve. 

Pourquoi faut-il éviter le froid ?

Parce que votre température corporelle se situe autour des 37° et, lorsque vous ingérez des aliments ou boissons qui s’approchent de cette température,  votre digestion sera facilitée. Ainsi, votre système digestif vous dit « merci !! »

En effet, plus il y aura une différence de température entre les aliments et votre organisme, plus celui-ci devra puiser de l’énergie pour rétablir l’équilibre. A long terme, si vous mangez trop froid, vous pourriez altérer les muqueuses et les sécrétions digestives, et là aïe  aïe  aïe ! Les maux de ventre, dont les colites… Hélas, j’en parle en connaissance de cause !

Manger froid est également déconseillé, en Ayrurvéda, médecine millénaire indienne qui tient compte de notre constitution.

Lire Mûrir, une approche Ayurvédique

  • Stop aux charcuteries (bon ok, exceptionnellement 2 ou 3 tranches de saucisson maison de chez son charcutier préféré), chips, plats cuisinés industriels, biscuits industriels, fritures … là je ne vais pas m’étendre, vous connaissez la chanson.
  • Doucement sur l’alcool. Et oui je sais, difficile de se passer d’un verre de vin blanc (du Jurançon of course, chauvinisme oblige !) en guise d’apéritif ou d’un Mojito sur le front de mer devant le coucher du soleil …. mais là encore il ne s’agit pas de se priver de tout, juste de savoir trouver le juste équilibre
  • Haro sur le pain blanc surtout si vous avez les intestins fragiles, ce qui est aussi mon cas. Je préfère le pain à l’épeautre que je digère plus facilement. Ce n’est pas qu’une question de tolérance ou non au gluten puisque la farine d’épeautre en contient aussi. C’est plutôt les améliorants qui sont ajoutés à la “fabrication” du pain blanc. Je mets des guillemets au mot fabriquer car en réalité ce sont des sacs de préparation tout prêt que le boulanger façonne en baguette et hop au four. 

Aliments à privilégier

  • Les fruits et légumes bien sûr ! Surtout les fruits à baies, la betterave et les poivrons. Leur forte teneur en polyphénols et en antioxydants aident l’organisme à lutter contre les dégâts causés par les radicaux libres.
  • Les avocats.  Les avocats contiennent  de « bonnes graisses » qui vous aideront en plus à garder une belle peau.
avocats
  • Les légumineuses et légumes secs. Les lentilles, petits pois, fèves et haricots secs ont l’avantage de présenter un indice glycémique faible. Riches en fibres, ils sont nourrissants et rassasiants tout en apportant de nombreuses vitamines. Associez-les aux céréales, ainsi vous profiterez d’un plat complet vous garantissant votre apport en protéines.
  • Les poissons gras. Les sardines, le maquereau, le saumon ou encore le hareng sont à mettre dans vos menus. En effet, ils aident votre organisme à réguler votre taux de glycémie et assurent votre équilibre hormonal.

Pratiquer le Yoga

Je vois votre scepticisme “comment le fait de pratiquer des postures de yoga peut donner un ventre plat ?” Et bien parce que le yoga fait travailler vos muscles en profondeur et, vous aide à tonifier l’ensemble de votre corps de manière harmonieuse.

Certains types de yoga feront brûler davantage de calories comme le Vinyasa ou l’Ashtanga. Cependant ces styles de yoga ne sont pas recommandés si vous n’avez aucune activité physique depuis longtemps. En effet, ils sont assez exigeants tant au niveau du cardio que de l’exécution des postures.

Privilégiez plutôt le Hatha Yoga qui, grâce à la tenue des postures pendant plusieurs minutes, engage vos muscles profonds notamment les muscles abdominaux transverses.

Ces 4 postures favorisent l’élimination des toxines afin d’éliminer les ballonnements.

La torsion (Ardha Matsyendrasana)

torsion en yoga par isabel kehr

Assise sur le sol les deux jambes tendues. Allongez bien votre colonne vertébrale. Pliez le genou droit, et placer votre pied droit sur le sol à l’extérieur de la cuisse gauche. Pliez votre jambe gauche en ramenant votre pied proche du fessier. Amenez votre main sur le genou ou la cuisse droite. Sur l’inspiration, allongez encore un peu plus la colonne vertébrale, jusqu’au sommet de votre crâne. Sur l’expiration, effectuez une torsion sans forcer. Maintenez les ischions au sol. Prenez quelques respirations dans cette posture.

Les bienfaits de cette posture :

Elle renforce les muscles qui entourent la colonne vertébrale, augmente la souplesse de celle-ci tout en stimulant la circulation sanguine vers les disques.

Elle masse les organes internes, l’estomac, les reins, les intestins et stimule ainsi la digestion et élimination.

Le Dieu des vents (Apanasana)

la posture apanasana par Isabel kehr

Allongez-vous sur le dos, le menton en direction du sternum, les deux jambes tendues. Repliez la jambe droite, amenez le genou en direction de votre poitrine et maintenez-le des deux mains. Inspirez profondément, expirez en ramenant le genou vers vous. Inspirez à nouveau en relâchant la pression.

Les bienfaits de la posture

 Cette posture masse en douceur les organes abdominaux et favorise le péristaltisme intestinal donc aide à lutter contre la constipation. Elle agit directement sur le foie en favorisant l’élimination des toxines.

Elle soulage les douleurs lombaires et les cas de sciatique.

La Planche  (Kumbhakasana)

la planche par cheminsdebohème

Placez-vous à 4 pattes, la tête dans le prolongement de la colonne vertébrale, les épaules alignées avec les poignets, mains posées bien à plat, doigts bien écartés. Gardez les hanches alignées avec les genoux. Éloignez les épaules des oreilles. Activez les abdominaux en amenant le nombril vers la colonne vertébrale. Allongez une jambe, puis l’autre. Retournez les orteils et repoussez le sol de vos mains. Fixez un point au sol loin devant vous. Restez dans cette posture sur plusieurs respirations si c’est possible pour vous.

Les bienfaits de la posture


Cette posture tonifie les muscles abdominaux ce qui permet d’avoir un ventre plat. Elle renforce également les bras, les poignets et les épaules. Elle active l’énergie qui circule en vous.

La posture du bateau (Navasana)

posture du gâteau par Isabel kehr

Asseyez-vous en enfonçant les ischions dans le sol, les jambes droites devant vous. Amenez vos mains au sol derrière vos hanches, pour bien positionner votre dos. Celui-ci est droit et légèrement penché en arrière. Assurez-vous que votre dos ne s’arrondit pas, continuez à allonger l’avant de votre buste. Soulevez vos jambes pliées, les tibias parallèles au sol. Amenez les bras tendus à l’avant, vous pouvez glisser vos mains à l’arrière de vos cuisses pour plus de stabilité. Respirer profondément sans bloquer votre respiration.

Les bienfaits de la posture

Cette posture renforce la sangle abdominale et le dos mais aussi les fléchisseurs des hanches. Elle stimule également les reins.

Les contre-indications :

Je conseille toujours à mes élèves, ou aux personnes désireuses de se mettre au yoga, d’aller consulter un professionnel de la santé en cas de doute sur une posture. Oui, le yoga possède de nombreux bienfaits mais également des contre-indications.

Lire Pourquoi pratiquer le Yoga à la Ménopause

Diminuer le stress

Pour retrouver une silhouette harmonieuse il est indispensable de réduire le stress qu’il soit physique ou psychologique. En effet, des études scientifiques ont démontré que le stress augmente la sécrétion du cortisol dans le sang, qui lui-même augmente la graisse abdominale. Cela a comme conséquence d’élever le taux de sucre sanguin.

Le stress est responsable également de troubles alimentaires. Certaines personnes en état de stress ne pourront rien avaler car elles ont “l’estomac noué” tandis que d’autres vont se jeter sur la nourriture car cela les rassure, elles se sentent davantage en sécurité. Ainsi le stress est à l’origine de ce que nous appelons les kilos émotionnels. Kilos emmagasinés par un besoin irrépressible de sucre. 

Je ne saurais que trop vous conseiller de pratiquer quelques exercices de respiration pour calmer l’anxiété et le stress. La respiration fait partie intégrante de la pratique du Yoga car notre respiration et notre état mental sont étroitement liés.

En utilisant des techniques de respiration que nous appelons Pranayama en Yoga, nous agissons sur le sentiment de bien-être et de détente. Cela régule la sur-activité nerveuse mais aussi l’activité hormonale. La respiration en conscience nous apporte le calme et la sérénité afin de mieux gérer nos émotions et par voie de conséquences nos compulsions alimentaires.

Lire Combattre l’anxiété grâce à la méditation

Ventre plat après 50 ans, mes 3 conseils avant l’été

Vous lire est toujours un grand plaisir pour moi et je vous répondrai avec joie !

Si mon article vous a plu, merci de le partager sur vos réseaux sociaux !

Je vous invite à vous abonner au blog afin de recevoir plus d’astuces et de conseils pour être au top de votre forme !