fbpx

L’hiver n’est pas souvent citée comme la saison préférée de nos compatriotes. Certaines se sentent tristes, moroses, léthargiques et souffrent de ce que nous appelons communément “la dépression saisonnière de l’hiver”. Cela n’est pas à prendre à la légère, car elle concerne une personne sur dix. 

Personnellement, je redoutais cette saison. Le manque de lumière, les températures basses, le manque d’entrain, l’envie de me gaver de sucreries avant de culpabiliser, le stress des fêtes de fin d’années, reléguait cette saison en dernière position. Mais ça, c’était avant ! En effet, il y a quelques années j’ai fait le choix de voir le bon côté de l’hiver, car oui il y en a, et il est tout à fait possible de passer l’hiver en pleine forme à la ménopause !

Passer-l’hiver-en-pleine-forme-à-la-ménopause-isabel-kehr-;

Ralentir, cocooner et prendre soin de soi, les bons côtés de l’hiver 

Ralentir

L’hiver est enfin le moment de ralentir, chose qu’il m’est toujours un peu difficile de faire, je l’avoue ! En effet, je suis passionnée par mon métier et j’ai du mal à “décrocher”, j’ai toujours envie de lancer de nouveaux projets, d’apprendre davantage, de créer du contenu, au risque de m’y épuiser.


Néanmoins, j’ai appris à lever le pied, ralentir, prendre le temps de faire les choses, comme cuisiner, écrire, lire, marcher, pratiquer le yoga… Non plus de manière boulimique, mais plus en douceur, plus à l’écoute de mon corps et de mes sensations.

  • Un état légèrement grippal ? Mon corps me demande de m’arrêter.
  • Des maux de tête ? Mon esprit a besoin de repos.
  • Un sentiment de tristesse ? Mon être nécessite une reconnexion à la nature.

Cocooner

Aussi, se créer un joli intérieur est propice au repos. Inutile de dépenser des cent et des milles. Des coussins moelleux, un plaid douillet, une belle bougie, une jolie tasse à thé, et vous voilà prête pour une après-midi cosy à lire un bon livre, ou à regarder votre série préférée.

passer l'hiver en pleine forme en prenant des pause


Pendant longtemps, je me sentais coupable de ne rien faire, pour moi c’était synonyme de paresse et de feignantise.

Or, depuis que je me suis spécialisée dans la ménopause, j’ai compris à quel point ces temps de repos, de ressourcements sont indispensables à notre santé et à notre bien-être. Le corps et l’esprit ont besoin de ce temps de déconnexion du “faire” pour se sentir davantage dans l’être”

Prendre soin de soi

Prendre soin de soi, n’a rien d’égoïste ou de superficiel, c’est une nécessité au moment de la ménopause, et ça, je l’ai bien compris après avoir expérimenté les affres de la périménopause. En effet, à cette époque, mes symptômes m’ont éprouvés, bouffées de chaleur, sueurs nocturnes, prise de poids, irritabilité, troubles du sommeil, brouillard mental… Bref, j’ai eu mon lot ! 

C’est à ce moment-là que je me suis intéressée au sujet, ne trouvant pas ou peu de réponses dans le monde médical, j’ai commencé à me former, puis à me spécialiser.

 La ménopause est un moment d’introspection, de découverte, puis de connaissance de soi. Après avoir passé tant d’années tournées vers les autres, famille, enfants, conjoint, collègues, amis, il est enfin temps de devenir sa priorité.


D’ailleurs, je m’efforce de plus en plus, à prendre le temps … de prendre le temps !

Je m’offre des petits moments bien-être :

  • le matin, 5 minutes d’étirements et 5 minutes d’exercices de respiration, puis minimum 15 minutes de marche
  • quelques pages de lecture inspirante avec mon thé vert accompagné d’un (ou 2 voire plus !) de carré de chocolat noir, en guise de pause en milieu de journée
  • le soir, un démaquillage soigné puis l’application de mes soins préférés pour un vrai moment de détente

Lire aussi Quelle huile végétale pour peaux matures

Hiver et Menopause selon l’ Ayurvéda

En Ayurvéda, médecine traditionnelle indienne, la saison de l’hiver correspond à la ménopause, l’automne à la transition de la périménopause vers la ménopause, et le printemps à la post-ménopause. Ainsi, l’hiver est le temps de l’hibernation, de l’introspection.

L’hiver est aussi le moment des bilans, qu’ils soient professionnels ou personnels. En Menopause Yoga, une grande place est réservée au journaling. Ce temps d’écriture est loin d’être anecdotique. Coucher sur le papier des mots ou des dessins, permet de libérer des émotions enfouies, et de sentir plus serein. C’est une bonne façon de s’accepter, de se donner du temps et de l’espace pour livrer sur le papier nos pensées, émotions et sensations et libérer ainsi notre mental.

L’hiver selon l’Ayurvéda est le moment où l’on se retire du monde extérieur afin de se concentrer davantage sur ce qui est à venir.

Menopause yoga pour passer l’hiver en pleine forme 

Le Menopause yoga suit également les saisons de la nature, ceux-ci étant intimement liées aux cycles de la ménopause.

Chaque saison est associée à un dosha. Les doshas sont les forces énergétiques de la nature, mais aussi les principes élémentaires nous permettant de mieux nous comprendre et comprendre le monde autour de nous. Nous avons les 3 doshas dans notre constitution avec une prédominance de l’un ou l’autre, suivant le moment de notre vie.

Vata est lié au vent et à notre système nerveux, Pitta est lié au feu et au système digestif et Kapha est lié à la terre et au système respiratoire et immunitaire.

 Lorsque nous passons de la périménopause à la ménopause, de l’automne à l’hiver, cela correspond au dosha Vata. C’est une invitation à ralentir, à être dans un mouvement plus lent, plus doux qui nous conduit vers la méditation. 

A la ménopause, il est courant d’avoir davantage de Vata en nous, cela implique un esprit toujours en éveil, un bavardage mental incessant qui peut conduire à de l’anxiété, de la fatigue et de l’insomnie. Le yoga est une excellente solution pour calmer l’esprit. On privilégiera des mouvements fluides et des inversions pour aller doucement vers l’immobilité.

Lire aussi Une ménopause sereine grâce au Yoga pour la Ménopause

Se reconnecter à la nature 

 Les températures dégringolent et nous voilà à hésiter à mettre un nez dehors, et pourtant rien de plus revigorant qu’une bonne marche dans le froid pour se sentir vivant ! Cela nous permet de préserver notre vitamine D si importante au moment de la ménopause, puisqu’elle permet l’absorption du calcium et du potassium dans notre organisme, tous deux indispensables pour des os solides.

La marche permet de garder une activité physique, indispensable pour :

  • optimiser son métabolisme au ralenti à la ménopause
  • brûler les calories accumulées lors des repas copieux de fin d’année
  • conserver sa bonne humeur grâce aux endorphines sécrétées
  • apporter de la clarté d’esprit en observant la nature qui nous entoure

marcher l'hiver pour être en pleine forme

Bien se nourrir pour traverser l’hiver en pleine forme 

L’hiver est le moment parfait pour se faire plaisir avec des plats nourrissants, chauds et réconfortants.
En effet, selon la médecine ayurvédique et chinoise, manger froid ou cru en hiver demande trop d’effort à notre organisme pour digérer, car celui-ci doit chauffer les aliments avant de les métaboliser. Une grande énergie devra être déployée perturbant ainsi une bonne digestion.

Amusez-vous à préparer des soupes et veloutés originaux :

  • Soupe lentilles corail, potimarron, épinards, œuf poché
  • Soupe de champignons, bruschetta au chèvre et au thym
  • Velouté pois cassés-brocoli, graines de nigelle,
  • Velouté de panais au pain d’épices et graines de tournesol

soupe pour passer l'hiver en pleine forme

Retrouvez ces recettes sur le site Régal

Aussi, les mijotés de légumes accompagnés de légumineuses seront parfaits pour les repas d’hiver.

Privilégiez des aliments riches en vitamine C comme le chou-fleur, le persil, les épinards, le brocoli, l’orange, le kiwi.

Pensez aux épices et notamment au gingembre qui est particulièrement recommandé en hiver. Il facilite la digestion et nous aide en cas de coup de froid.

Malgré le froid, n’oubliez pas de vous hydrater tout au long de la journée. 

Prendre soin de sa peau l’hiver

La peau est plus sensible en hiver, elle doit donc être davantage protégée, pour éviter tiraillement, rougeur et inconfort. Choisissez bien vos soins quotidiens en fonction de votre peau. En général, en hiver, on préfère les crèmes onctueuses qui fondent dans la peau. Utilisez un sérum pour nourrir celle-ci en profondeur, avant l’application de votre crème.


Retrouvez ma routine préférée dans cet article Comment conserver une belle peau selon les saisons

Le corps a lui aussi besoin de confort. L’hiver, j’aime appliquer une huile végétale tiède comme l’huile de sésame, recommandée en Ayurvéda, peau douce garantie !


On oublie ni les mains, ni les lèvres, gardez à proximité une bonne crème et un baume pour renouveler plusieurs fois par jour l’application.


Et enfin, même si le temps est froid, on ne sort pas sans sa crème solaire !

Et vous, aimez-vous cette saison de l’hiver ?

%d blogueurs aiment cette page :