Sélectionner une page

Passer le cap des 50 ans n’a pas été une épreuve en ce qui me concerne. En effet je combine enfin force d’expérience et liberté dans mes choix. J’arrive à un âge où je me connais mieux et où je suis davantage à l’écoute de mes envies et de mes besoins. Certains changements se font naturellement, d’autres doivent être initiés et entretenues. Je vous livre ici 3 envies qui, sans changer radicalement notre vie, donne un petit coups de peps après 50 ans.

Opter pour une nouvelle coupe

Il se dit qu’une femme qui se coupe les cheveux s’apprête à changer radicalement de vie… Et après 50 ans, il est peut-être l’heure de franchir le cap et d’opter pour une couper plus ou moins courte.

Il est vrai que, passée un certain âge, les cheveux longs alourdissent les traits, donnent un air triste et fatigué  et plombent la silhouette. Fragilisés, nos cheveux ont tendance à s’affiner et à se dessécher.

J’avoue qu’avec l’arrivée de la ménopause la texture de mes cheveux a changé. C’est pour cela que j’ai opté pour un carré mi-long. Cette coupe entoure les visage tout en étant facile à coiffer.

isabel kehr à saint jean de luz

Je ne suis pas de celles qui passent des heures dans la salle de bain brosse ronde et sèche-cheveux dans les mains pour effectuer le brushing quotidien ! Ceci dit j’admire les femmes aux brushings impeccables ou au lissage parfait, mais je n’ai vraiment pas la patience.

Parfois une coupe courte me fait envie mais, après plusieurs essais infructueux je préfère rester dans le classique et le pratique.

Toutefois il ne faut jamais dire jamais n’est-ce pas et, certaines coupes courtes me font envie malgré tout. Je trouve un charme certain aux coupes courtes, cela donne du style et de la pesonnalité.

coupe courte après 50 ans
coupe courte après 50 ans
coupe courte après 50 ans
ines de la dressante coupe courte après 50 ans

Pour que mes cheveux restent en bonne santé, je les chouchoute avec la même attention que j’accorde à ma peau.

Je privilégie le plus souvent possible des produits naturels qui n’agressent pas le cuir chevelu, et qui ne cassent pas la douceur du cheveu.

Pour les soins, je me rends chez ma coiffeuse qui propose des soins naturels et en complément j’applique un soin une fois par semaine à la maison. 

Changer sa garde-robe

Après 50 ans il n’est pas rare que notre corps présente quelques changements. Parfois la taille s’épaissit, le ventre s’arrondit. 

Continuer une activité physique permet de pallier à ces désagréments et la pratique du yoga et de la marche m’évite la prise de kilos, même si j’aimerais déloger ces poignées d’amour qui font de la résistance!

Avec une vie plutôt active j’aime être à l’aise dans mes vêtements. Cependant,  il est hors de question que je d’adopte un  style « mémère » ou que j’essaie de paraître jeune à tout prix.

J’ai envie d’être élégante et de me sentir bien dans mes vêtements. Je suis une inconditionnelle du jean et j’aime beaucoup les sneakers ou baskets, qui ne sont plus uniquement réservés au sport.

Même si mon style est plutôt chic décontracté, j’aime être élégante. Un joli vêtement d’un grand créateur ne serait pas pour me déplaire, comme une pièce de chez Valentino.

Pourquoi ne pas oser une jolie chemise portée avec un jean pour un look décalé ?

Aujourd’hui, je suis la tendance du slow fashion et je préfère consommer mieux et moins !

blouse en dentelle valentino

Bouger pour nous booster après 50 ans

Après 50 ans il est essentiel de garder une activité physique. Bouger est gage de bonne santé qu’elle soit physique ou mentale.

Ses bienfaits ne sont plus à prouver. En effet, le sport permet de réguler les effets désagréables de la ménopause, d’avoir un sommeil de meilleur qualité, d’entretenir sa masse musculaire, de contrôler son poids mais aussi d’être plus joyuex ! 

Même celles qui sont réfractaires au sport ou qui ont peur de s’y mettre trouveront chaussure à leur pied. Le maître mot est d’essayer différents sports pour trouver celui qui vous convient, vous motive et vous donne envie de continuer.

Car là est le secret, pour avoir les effets bénéfiques, une pratique sportive assidue est de rigueur. Une longue marche dans la nature, une balade à vélo, un cours d’aquabike ou encore un cours de yoga doux pourront remettre “la machine” en marche de manière agréable.

Lire Pourquoi reprendre le sport après 50 ans

Et si vous n’osez vous lancer seule, demandez à une amie, c’est toujours plus agréable et motivant à deux.

Gardons à l’esprit que le sport redonne confiance en soi et, grâce à lui, nous nous réapproprions notre corps. 

isabel kehr yoga à saint jean de luz

Bien évidemment des envies nous en avons à la pelle et, ma sélection est loin d’être exhaustive.

Cela étant, une nouvelle coupe, une garde-robe adaptée et un corps en forme est déjà un excellent début pour vivre pleinement nos cinquante an et plus, ne trouvez-vous pas ?

Merci de partager mon article sur vos réseaux sociaux ! Laissez-moi un commentaire, je me ferai un plaisir de vous lire et de vous répondre !

%d blogueurs aiment cette page :