fbpx

Conserver une jolie peau à la ménopause est le vœu de chacune d’entre nous. Cependant, avec le chamboulement hormonal, le ralentissement de notre métabolisme, et la baisse de la production de collagène, nous sommes bien obligées de constater que notre peau perd en élasticité et en souplesse. Rides et ridules s’installent alors, ce qui n’est pas pour nous réjouir. Personnellement, je ne suis pas obsédée par la ride, et vouloir conserver un visage lisse comme à mes 20 ans serait ridicule. Je préfère miser sur la fraîcheur du teint, c’est pourquoi je suis attentive aux soins cosmétiques que j’applique.

 Catherine Mautord, créatrice de la marque de soins cosmétiques Nature Effiscience, a eu la gentillesse de répondre à mes questions, et nous livre ses conseils pour conserver une jolie peau à la ménopause.

Une-jolie- peau -à -la- ménopause-par-Catherine-Mautord

Sommaire masquer

Bonjour Catherine, peux-tu te présenter ?

Je suis Catherine, j’ai 52 ans, 2 enfants de 22 et 25 ans, je suis ingénieure en cosmétiques et ménopausée depuis 1 an. J’ai des activités artistiques notamment la peinture et la sculpture, et aussi sportives, puisque je pratique le running, le Pilates et le yoga.


C’est à l’âge de 40 ans que j’ai créé mes soins cosmétiques, je souffrais de symptômes de la périménopause comme les bouffées de chaleur, les seins douloureux, une prise de poids, etc … C’est à ce moment là que je suis tombée sur une émission TV sur la cosmétique, et qui mettait en garde contre les produits néfastes incorporés dans les crèmes. C’est suite à cette émission que j’ai eu envie de créer des produits pour mon usage personnel. Cela m’était assez facile puisque je travaillais dans un laboratoire de phytothérapie. Puis mes amies, qui avaient remarqué que ma peau avait rajeuni, m’ont demandé des échantillons pour tester à leur tour, et c’est sur leurs conseils que j’ai décidé de me lancer dans cette aventure ! 

C’est donc le début d’une success story !

Je ne sais pas si on peut encore parler d’une success story ! En tous les cas, c’est une aventure familiale, où j’ai instauré mes propres codes, mes propres mots et pas ceux du marketing habituel. Je n’ai pas les mots formatés du marketing cosmétique. Je préfère être authentique.


Authenticité que l’on retrouve dans la formulation de nos produits, puisque nous faisons partie des 0,8 % du marché à être les plus bio. Les marques bio tournent habituellement autour de 10 à 20 % d’ingrédients bio et représentent 99 % du marché cosmétique. 

Cette envie de créer des soins pour conserver une jolie peau à la ménopause est donc venue avec la constatation que ta peau avait changé à ce moment là ?

Je dirai que j’ai anticipé. Dans ma famille, ma mère et ma grand-mère faisaient plus jeunes que leur âge, donc lorsque moi-même, j’ai eu 40, 45 ans avec les symptômes de la ménopause, j’ai commencé à leur poser des questions pour savoir comment elles faisaient pour rester aussi jeune. Elles me répondaient qu’elles mangeaient sainement, faisaient régulièrement du sport, et appliquaient de bonnes crèmes de leur âge. 

Le secret réside dans ce postulat : de mon âge ! C’est pourquoi j’ai créé des cosmétiques, dans lesquelles j’ai introduit tous les nutriments, les vitamines et les actifs aux propriétés anti-âge qui vont relancer la production de collagène, d’élastine et d’acide hyaluronique. Des cosmétiques qui correspondent aux femmes de milieu de vie.

Notre métabolisme ralentit avec la chute des œstrogènes et le collagène diminue, or, on sait à quel point c’est essentiel pour la qualité de notre peau durant cette transition de la ménopause puis à la post-ménopause, alors quel serait ton conseil pour conserver malgré tout une jolie peau à la ménopause ?

Il faudra miser sur 3 piliers que sont l ’alimentation, l’activité physique et les soins cosmétiques.
Au niveau de l’alimentation, on assimile moins bien les vitamines, car notre métabolisme est au ralenti, on misera alors sur les légumes pour les vitamines, les légumineuses pour les minéraux, les poissons pour l’oméga-3, le miel pour la vitamine A.

L’activité physique est un atout anti-vieillesse par excellence, que ce soit en interne ou en externe. En interne, on choisira une activité d’endurance qui fait fonctionner le cœur, car lorsque le cœur va bien et qu’il est bien oxygéné, cela garantit un joli teint clair et rosé.

Aussi, les étirements et le travail de souplesse des articulations pratiqués en yoga permettent de conserver une belle posture.

En plus, il est prouvé que le sport permet de déclencher l’hormone du bonheur, cela se reflète aussi sur notre visage !


J’aimerais avoir ton avis sur une pratique dont on parle de plus en plus qui est le layering. Le layering consiste à appliquer plusieurs soins les uns par-dessus les autres. Les coréennes sont friandes de cette technique, qu’en penses-tu ?
Est ce que cela n’est pas contre productif et n’étouffe pas la peau ? Et est-ce que finalement ce n’est pas une invention marketing pour inciter à acheter toujours plus de produits ?

Si on adopte cette pratique qui consiste à appliquer les produits les uns par-dessus les autres, comme un millefeuille, il faudra veiller à ne pas rincer les produits entre chaque passage, afin de profiter de la synergie des soins entre eux. Mais évidemment, c’est comme tout, il faut être raisonnable, inutile de s’appliquer 10 soins, être dans l’excès n’est jamais une bonne chose.


Alors le layering, oui, si on respecte plusieurs étapes, bien démaquiller sa peau, appliquer un sérum, une crème hydratante, une crème anti-âge, enfin un contour des yeux, et c’est tout ! Appliquer trop de produits abîme la peau. 

Attention, on ne peut pas faire du layering avec n’importe quelle marque ou n’importe quelle crème, car il faut que celle-ci soit formulée de telle manière qu’elle pénètre intégralement la peau avant de mettre la suivante, sinon il reste une fine couche sur la peau qui provoque ce qu’on appelle en chimie une précipitation, c’est-à-dire que rien ne pénètre la peau, donc c’est inefficace. 

Par contre avec la marque que j’ai créé, on peut le faire, car les soins sont formulés pour cette technique du layering, la peau aura tous les vitamines et nutriments dont elle a besoin. Personnellement, je pratique le layering tous les jours, mais avec 3 ou 4 produits maximum.

Que penses-tu des crèmes dites de jour et de nuit ? Est-ce qu’il y a vraiment une différence, ou est-ce un effet marketing, et finalement peut-on utiliser la même crème matin et soir ?

En réalité, il y a peu de différence, c’est souvent la même formulation à laquelle on vient ajouter un ingrédient supplémentaire, comme une protection solaire pour la crème de jour.


Les cosmétiques sont fabriqués dans des cuves avec un fouet. Et si la préparation est fouettée plus rapidement elle sera plus légère, à l’inverse si elle est fouettée lentement elle sera plus grasse, mais la formulation est la même.

Est-ce qu’on peut dire alors que c’est plus une question de confort au niveau de la texture ?

Oui, car la mention jour et la mention nuit c’est du marketing. Néanmoins, la nuit, c’est le système nerveux parasympathique qui se met en place, nous sommes détendues, les pores sont complètement ouverts, en étant relaxée les produits pénètrent mieux la peau. Donc si on applique sa crème de jour la nuit, elle fonctionnera mieux que le jour ! Car c’est surtout la nuit que la peau va profiter des bienfaits d’une crème.

Et que penses-tu de laisser la peau nue pour la laisser respirer ?

Toutes les peaux ne peuvent pas se le permettre, si on a une peau sèche, on peut laisser la peau au repos, mais pas plus d’une journée. Comme j’ai moi-même la peau sèche, je me lave la peau et je n’applique rien jusqu’au soir, une fois par semaine, souvent le dimanche. 

Pour finir, aurais-tu une routine que tu pourrais conseiller à la ménopause?  Par exemple, pour le démaquillage, faut-il se démaquiller aussi le matin, avec un lait, un savon ? 


À la ménopause, il est vrai que la peau se relâche, et ce, à cause de la carence hormonale, mais cela ne représente que 30 % du vieillissement, les 70 % restants sont dûs à notre hygiène de vie

En résumé, on veillera à manger équilibré et multi couleurs, à pratiquer au moins 3 heures d’activité physique par semaine et à appliquer des crèmes de notre âge.


Pour moi le geste numéro un anti-âge à la ménopause c’est le nettoyage, même le matin, ensuite on appliquera un sérum, puis sa crème hydratante et son contour des yeux ,et c’est tout. 

Le soir, on se démaquille bien le visage, on le lave, puis on s’essuie le visage avec un linge blanc pour vérifier la propreté. Et une fois par semaine, on pourra faire un gommage et poser un masque.

effiscience nature pour une jolie peau à la ménopause

Je remercie chaleureusement Catherine pour cet échange.

Retrouvez les soins Effiscience Nature

Lire aussi Quelle est la meilleure huile végétale pour peau mature

Vous pouvez écouter notre échange sur mon podcast Ménopause & Renaissance

Une-jolie- peau -à -la- ménopause-par-Catherine-Mautord podcast Ménopause & Renaissance

%d blogueurs aiment cette page :