Sélectionner une page

 

Aujourd’hui je voudrais vous présenter une pétillante canadienne installée dans le Béarn, créatrice de AROMA’NATURE, savonnerie locale qui utilise uniquement des ingrédients naturels et bios.

Leanne créatrice de savons

Peux-tu raconter en quelques mots le début de cette aventure, étais-tu dans ce domaine au Canada ?

Non pas du tout. Je viens de Vancouver où je travaillais dans le tourisme et l’évènementiel. C’est l’amour pour un Français de Bayonne qui m’a poussé à m’installer en France.

J’étais élevée dans une famille sensible aux produits naturels et artisanaux, nous n’utilisions jamais de gel douche par exemple mais toujours des savons en bars. Nous mangions bio, utilisions des huiles essentiels, avions une vie très saine.

C’est donc tout naturellement que cette idée de fabriquer des savons respectueux de la peau s’est imposée à moi. J’ai tout d’abord démarrée cette aventure avec une amie puis la vie a fait que nos chemins se sont séparés aux premières ventes. C’est Sylvain mon mari qui m’a donc rejoint malgré sa propre activité.

Pourquoi le choix de vous installer dans un petit village béarnais plutôt que de développer votre activité à Bayonne ?

Lorsque l’activité Aroma’Nature a commencé a bien se développer nous avions besoin de plus de place d’autant plus que j’attendais mon premier enfant. Nous avons cherché d’abord sur la côte basque puis nous avons étendu notre recherche dans le Béarn (j’avoue que je ne savais même pas que cette région existait !) . Nous sommes tombés sous le charme du village de Burgaronne et de ses alentours, la campagne française a quelque chose de tellement exotique pour moi !

Comment s’organise votre travail entre ton mari et toi ?

En 2003 cette activité qui était donc une activité secondaire à pris le pas sur la principale, elle est devenu notre seule activité professionnelle. En 2004 nous avons commencé à proposer des formations qui ont rencontré un grand succès.

Plus concrètement, au début je m’occupais de la fabrication des savons et mon mari Sylvain de la gestion et de la comptabilité. Puis j’ai commencé à proposer des formations, j’étais terrorisée de parler devant les gens (à cause de mon français), Sylvain a du me pousser, alors qu’aujourd’hui j’adore ça !

Maintenant les différentes tâches ne sont plus aussi cloisonnées, mais je lui laisse quand même la comptabilité !  Les formations se font soit sur place mais également à Paris, en Belgique et même à Vancouver.

Quelle est ta technique de fabrication ?

Je marche tous les jours, je fais du stretching tous les matins et du yoga une fois par semaine. Et j’ai appris une chose essentielle : vivre le moment présent et faire confiance à la vie, grâce à cela mon rapport à l’argent a changé, je me sens plus sereine face à cela. Nous avons également un rituel avec mon mari : le café tous les matins au bar du village avec le journal.  C’est un vrai rituel pour nous car grâce à cela nous avons créée une vie sociale très riche. Mon petit café devant le journal « Sud Ouest » entre deux fabrications , voilà un vrai petit bonheur!

Avez-vous des projets pour vous agrandir ?

Non et c’est un choix économique et un choix de vie voulu. Nous vendons exclusivement sur les foires et marchés, nous faisons de la vente directe, notre distance maximum est de 100 kms. Nous vendons également sur notre site internet.

Même si nous sommes très sollicités par des magasins pour de la revente nous refusons systématiquement car nous avons exactement la vie que nous voulions avec ce cadeau inestimable qu’est le temps ! Nous avons du temps, du temps pour jardiner, pour cuisiner, pour se promener et même pour construire notre maison !

En effet Sylvain a construit notre maison en paille où nous travaillons. De toute les façons on ne pourrait pas développer davantage notre entreprise pour la simple et bonne raison que nous ne sommes que tous les deux. En ce qui concerne les ateliers, je reçois des demandes quotidiennes mais là aussi nous avons notre calendrier de formations et nous ne pouvons en proposer plus car sinon notre entreprise passerait en services et plus en artisanat.

As-tu un ou des rituels bien-être, même si ta vie semble déjà être complètement tournée vers le bien-être ?

Je marche tous les jours, je fais du stretching tous les matins et du yoga une fois par semaine. Et j’ai appris une chose essentielle : vivre le moment présent et faire confiance à la vie, grâce à cela mon rapport à l’argent a changé, je me sens plus sereine face à cela. Nous avons également un rituel avec mon mari : le café tous les matins au bar du village avec le journal.  C’est un vrai rituel pour nous car grâce à cela nous avons créée une vie sociale très riche. Mon petit café devant le journal « Sud Ouest » entre deux fabrications , voilà un vrai petit bonheur!

savons naturels emballés

J’ai eu un grand plaisir à échanger avec Leanne devant un thé vert et de délicieux muffins. On sent toute la passion et la générosité qu’elle et son mari Sylvain mettent dans la fabrication de leurs savons. Des savons authentiques à leur image ! 

 

%d blogueurs aiment cette page :