Sélectionner une page

 

Pourquoi est-ce si difficile de savoir comment bien manger?

Manger est l’un des besoins fondamentaux de l’être vivant comme respirer et boire. C’est un acte essentiel pour vivre et rester en bonne santé. Hippocrate disait « Que ton aliment soit ton seul médicament » et pourtant depuis quelques décennies se nourrir est devenu un problème pour notre santé et une grande source de pathologies telle que l’obésité. Or aujourd’hui la surcharge pondérale est un des problèmes les plus complexes à traiter. Une personne sur 10 est obèse et ce sont dans les pays émergeants que ce phénomène se développe le plus rapidement comme en Chine ou au Brésil. Ce fléau touche tous les âges de la population et les plus de 50 ans ne sont pas épargnés.
Nous n’avons jamais été autant sollicité par une offre toujours plus abondante de nourriture. Les super marchés n’ont cessé de devenir de plus en plus grands avec des rayonnages toujours plus étendues. Je ne sais pas vous mais personnellement je les fuis ! Je crois que ce qui m’effare le plus c’est le rayons frais : yaourts, crèmes, beurre ou margarine à gogos avec plus de ceci ou moins de cela …c’est à ni rien comprendre !

Mais faisons un petit retour en arrière :

Avant la seconde guerre mondiale, les femmes restaient le plus souvent à la maison et c’est à elles qu’incombaient  les tâches domestiques pour faire tourner la maison (ok je sais pas beaucoup d’évolution de ce côté là…). Elles passaient du temps dans la cuisine et confectionnaient des plats simples, rustiques, de saison et avec beaucoup de bon sens. Après la seconde guerre mondiale l’industrie alimentaire a connu un véritable bouleversement et a commencé à developper des produits bons marchés en grande quantité. Les femmes sont arrivées de plus en plus nombreuses sur le marché du travail et appréciaient de confectionner des repas plus rapidement. Les indusrtiels agro- alimentaires ont largement participé au changement de notre façon de nous alimenter et de prendre nos repas. S’est développée une nourriture « prête à consommer » à tous moments comme les chips, les biscuits…plus besoin de s’attabler, d’arrêter nos activités, on peut grignoter tout au long de la journée. Le marketing étant passé par là le packaging a joué son rôle, les emballages étaient conçus, et le sont toujours, pour être emportés partout. Petit à petit le consommateur a commencé à manger plus gras, plus sucré et à ingérer des aliments vides c’est à dire qui n’apportent aucun nutriment à l’organisme, seulement des calories superflues. Cela a entrainé un véritable désastre sur le plan de la santé. L’obésité n’a cessé d’augmenter depuis les années 60 avec tous les problèmes de santé qui en découlent :

  • les maladies cardio vasculaires
  • le diabète
  • les calculs de la vésicule biliaire
  • des problèmes respiratoires
  • des problèmes de métabolisme liés au taux de lipides dans le sang
  • des risques en cas d’intervention chirurgicale
  • risque de cancers…

salde de légumes et crudités
Puis il y a eu un grand courant du « sans gras », il fallait absolument limiter la consommation de gras sous toutes ses formes, des régimes plus farfelus les uns que les autres sont apparus et l’industrie agro-alimentaire s’est habilement engouffrée dans la brèche en proposant tout un panel de produits « allégés » ou « 0% » de gras jusqu’à nous proposé du pain de mie allégé en graisses ! Le problème est que le gras donne du goût, donc pour contre balancer ce manque il a été ajouté en quantité non négligeable du sucre. Un exemple parmi d’autre : le gras des pizzas industrielles a été remplacé par des sirops de maïs bien moins chers.
Le gros problème de cette manière de s’alimenter est que notre ratio calories dépensées/calories absorbées a explosé. Le corps s’est retrouvé avec beaucoup plus d’énergie sous forme de gras et de sucre qu’il ne peut dépenser.
Fort heureusement un courant du « bien manger » se développe et on revient petit à petit à une alimentation plus raisonnée. On fréquente à nouveau les marchés, des groupements de petits producteurs locaux émergent un peu partout comme les AMAPS, les magasins bios fleurissent à chaque coin de rue, de nouveaux magasines healthy voient le jour régulièrement …même si globalement il y a une prise de conscience et une volonté d’apprendre à bien se nourrir pour être en bonne santé, il y a encore du travail….D’ailleurs il m’a été demandé d’intervenir auprès d’entrepreneurs dans une pépinière d’entreprises pour leur parler de l’importance « du bien manger » pour être bien dans leur corps mais aussi dans leur tête pour mener à bien leur projet. Cette démarche m’enthousiasme !
Merci pour votre visite ! N’hésitez pas à me laisser un commentaire, je me ferai un plaisir de vous lire et de vous répondre !
 
 

%d blogueurs aiment cette page :